Aide exceptionnelle pour les indépendants de certains secteurs

Après l’aide exceptionnelle au profit des PME, le Gouvernement vient d’annoncer le versement d’une nouvelle aide au profit des indépendants et autoentrepreneurs de certains secteurs.


​Une nouvelle aide pour les indépendants et les autoentrepreneurs

Une aide exceptionnelle sera prochainement versée à tous les travailleurs indépendants et autoentrepreneurs relevant des secteurs les plus touchés par les restrictions sanitaires mises en place compte tenu de la cinquième vague de covid-19.


Sont ainsi visé par cette nouvelle aide : les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, les discothèques, les DJs, le monde de la nuit, le secteur de l’événementiel et les agences de voyages.


Jean-Baptiste Lemoyne, le ministre délégué aux PME a annoncé ce mercredi 26 janvier que le montant de cette aide « doit encore être calibré » dans les jours à venir. Elle pourra être demandée par les indépendants sur les différents sites suivants :


Elle sera versée par les CPSTI (conseils de la protection sociale des travailleurs indépendants).


​Réduction de cotisations sociales

En outre, une réduction de cotisations sociales, similaire à celle annoncée la semaine dernière pour les PME, sera accordée aux autoentrepreneurs et indépendants des secteurs S1 et S1 bis pour les mois de décembre 2021 et janvier 2022. Pour rappel, cette liste comprend notamment les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, les discothèques, le spectacle vivant, les clubs de sport, les musées, les casinos et la production de films.


En revanche, les secteurs du tourisme, de l’événementiel, les taxis et VTC sont exclus du dispositif. Plusieurs dizaines de personnes issues de ces secteurs ont d’ailleurs manifesté ce mercredi devant le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour protester contre cette exclusion.


Le montant de la réduction de cotisations pour les secteurs visés dépend du niveau de la perte de chiffre d’affaires.


Pourcentage de perte de chiffre d’affaires en décembre 2021 et janvier 2022 :

  • Baisse de chiffre d’affaires entre 30 et 65%

Montant de la réduction de cotisations sociales : 50% du chiffre d’affaires réalisé en décembre 2021 et janvier 2022

  • Baisse de chiffre d’affaires supérieure à 65%

Montant de la réduction de cotisations sociales : 100% du chiffre d’affaires réalisé en décembre 2021 et janvier 2022

65 vues