Protocole renforcé dans les écoles, fermeture des discothèques, vaccination des 5-11 ans…

Le premier ministre a énuméré diverses mesures contre la cinquième vague de Covid-19, sans vouloir recourir à des dispositions « disproportionnées ».


Protocole renforcé dans les écoles, télétravail recommandé, fermeture des discothèques et vaccination des 5-11 ans préconisée… Jean Castex a annoncé, lundi 6 décembre, lors d’une conférence de presse en présence du ministre de la santé Olivier Véran, une batterie de mesures contre la cinquième vague de Covid-19 sans vouloir recourir à des dispositions « disproportionnées », comme les confinements ou les jauges. L’objectif est d’enrayer la progression de l’épidémie qui a dépassé les 50 000 cas quotidiens.


« En baissant de seulement 10 % le taux de contamination », l’hôpital pourrait éviter une nouvelle embolie, a estimé le premier ministre, assurant que la mise en place de « jauges », de « couvre-feux » ou de « confinements » « serait disproportionnée » en l’état actuel de l’épidémie.


« Sans la vaccination, a-t-il insisté, des mesures de confinement auraient certainement déjà été prises, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, et l’objectif, c’est que ce ne soit pas le cas non plus demain. » Il a également rappelé l’importance du rappel vaccinal qui « booste considérablement » la protection, ajoutant qu’au 30 décembre plus de 15 millions de personnes auront reçu une dose de rappel en France.


Fermeture des discothèques pour quatre semaines

Le premier ministre a décidé à nouveau d’une fermeture des discothèques pour quatre semaines à partir de vendredi jusqu’à « début janvier ».


« Nous le faisons parce que le virus circule beaucoup chez les jeunes, même vaccinés, parce que le port du masque est extrêmement difficile dans ces établissements », a-t-il ajouté. « Nous le faisons aussi par cohérence avec le message général de prudence », a-t-il souligné.


Thierry Fontaine, président de la branche « nuit » de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), s’est dit « scandalisé » par cette fermeture à l’approche des fêtes, « la plus grosse période de l’année ».


Selon Bercy, le ministre délégué chargé des PME, Alain Griset, doit recevoir mardi les représentants des discothèques et de l’événementiel, également touchés par les appels de l’exécutif à restreindre les festivités. « On discutera avec eux du meilleur moyen pour accompagner soit la fermeture dans le cas des discothèques, soit la baisse de chiffre d’affaires dans celui des métiers de l’événementiel », a indiqué à l’Agence France-Presse le cabinet du ministre de l’économie, Bruno Le Maire.


Les entreprises concernées par ces mesures – discothèques et traiteurs organisateurs de réceptions, notamment – seront « accompagnées économiquement » par l’Etat.


Renforcement du protocole sanitaire à l’école primaire

Jean Castex a également annoncé un renforcement du protocole sanitaire à l’école primaire. Ce dernier sera rehaussé au niveau 3 pour les écoles maternelles et élémentaires. Cela implique le port du masque obligatoire en intérieur et en extérieur à partir du CP, la limitation des sports pratiqués en intérieur et une nouvelle organisation pour le temps de la cantine « en lien avec les élus locaux », a détaillé M. Castex.


« Nous maintiendrons notre politique de dépistage systématique de tous les élèves s’il y a un cas positif dans la classe et de fermeture de la classe au bout de trois cas positifs », a-t-il ajouté. Aucune mesure supplémentaire n’a été annoncée pour les collèges et les lycées, ni pour l’enseignement supérieur.


Ouverture de la vaccination à tous les enfants de 5 à 11 ans « si possible d’ici à la fin de l’année »

Le gouvernement envisage par ailleurs d’ouvrir la vaccination contre le Covid-19 « à tous les enfants » de 5 à 11 ans, « sur la base du volontariat, si possible d’ici à la fin de l’année ». Olivier Véran a précisé que le gouvernement organisait « toute la logistique pour commencer sans délai à vacciner les enfants » à partir du 20 décembre, « sous réserve de la validation finale par les autorités sanitaires ». La Haute Autorité de santé et le Comité consultatif national d’éthique doivent encore rendre leur avis sur cette question.


Pour la vaccination des 360 000 enfants « à risque » susceptibles de développer des formes graves de la maladie, le gouvernement a déjà reçu le feu vert de la Haute Autorité de santé (HAS) et « commencera dès le 15 décembre », a indiqué le premier ministre.


Les personnes de 65 ans et plus pourront faire le rappel sans rendez-vous « quel que soit le centre »

Les Français âgés de 65 ans et plus pourront obtenir une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 sans rendez-vous, « quel que soit le centre » dans lequel ils se rendent, a annoncé Jean Castex. Afin de tenter de freiner la circulation du virus, nous devons « conserver notre bouclier vaccinal et même l’amplifier et le renforcer », a préconisé le premier ministre.


Le ministre de la santé a annoncé que la même mesure s’appliquerait aux personnes non vaccinées qui décideraient de recevoir leur première dose.


Appel à « lever le pied » quant aux interactions sociales

Le chef du gouvernement a aussi appelé les Français « à lever le pied » concernant les interactions sociales. « Mon message est très simple : jusqu’aux fêtes de fin d’année, on lève le pied, on arrête, on se protège et on protège ainsi notre capacité à profiter de Noël », a déclaré le premier ministre.


Concrètement, il s’agit de reporter les cérémonies de vœux et les pots de départ en entreprise. M. Castex recommande de faire de même dans la sphère privée.


Le télétravail recommandé

Au sein des entreprises comme de la fonction publique, le gouvernement préconise deux ou trois jours de télétravail par semaine et veut limiter les réunions en présentiel.


« Si cela ne fonctionnait pas par la voie de la recommandation, (…) nous serions amenés à passer par celle d’une obligation », a prévenu Jean Castex.






22 vues